être(S)


Le corps humain a été ma première, et reste toujours ma principale, motivation pour dessiner. Avant même de chercher à l'habiller !


Comprendre comment il fonctionne a été l'objet de ma formation universitaire initiale. Comment il peut s'abîmer, comment on le répare. Jusque dans ses moindres détails, jusqu'au tréfonds de ses cellules.


Mais ce que je préfère, c'est regarder un corps, le regarder bouger, voir comment la lumière joue sur ses volumes, comment les articulations s'emboîtent et fonctionnent, quelles émotions il peut transmettre, quelle histoire il nous raconte.

Quelle histoire...les dessins ci-dessous sont issus de séances de modèle en atelier. Ces modèles hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, étaient tous de très belles personnes et nous ont tous beaucoup livré d'eux-mêmes,...tout en nous laissant à nous, les dessinateurs, la possibilité d'imprimer nos propres émotions, notre propre vécu, parfois de manière totalement inconsciente et involontaire, sur ces corps qu'ils et elles mettaient à la disposition de notre crayon.


Fusain

Sanguine

Encre

Craies, crayons